Lexique du Chauffage et du Traitement de l'air



A

Aération

L'aération désigne la ventilation par des mouvements naturels d'air voire une ventilation mécanique. A titre d'exemple, l'aération des logements est obligatoire de part la réglementation. Au-delà de la contrainte, l'aération est une nécessité pour l'hygiène et le santé des individus, et pour la pérennité du bâti éviter les moisissures et autres dégradations. Autant les techniques d'aération sont bien maîtrisées dans la construction neuve, qu'en rénovation les problèmes peuvent apparaître. Trop souvent les fenêtres sont remplacées par des ouvrants isolants et étanches. La raison cachée et sous-jacente est une raison acoustique. Car l'occupant n'hésite pas à s'isoler du bruit extérieur; quitte à entendre davantage les bruits intérieurs de voisinage qui de ce fait émergent. Les infiltrations d'air des anciennes menuiseries sont stoppés et les volumes habités ne respirent plus. De là des odeurs, et moisissures apparaissent. Effectivement, installer une ventilation mécanique n'est pas simple dans l'existant. Comment assurer des entrées d'air? Et comment réaliser une extraction, surtout dans un appartement rénové dans un immeuble collectif. Des systèmes avec aérateurs type Ventilation Mécanique Répartie est une solution de ventilation dans le cas de rénovation dans l'ancien.

Aérotherme

Un aérotherme est un appareil de chauffage pour des volumes de grande hauteur. Équipé d'une batterie chaude et d'un ventilateur, il fonctionne sur le mode de ventilation forcée ou convection forcée. L'air chaud est pulsé en direction du volume à chauffer. Le renouvellement d'air ainsi provoqué (mini = 4 volume/heure pour un bon taux de brassage) permet ainsi de chauffer rapidement l'air de la pièce. Utilisé très souvent en industrie, il sert également au chauffage des salles de sport, gymnases, des hangars, des salles d'exposition ou show room… L'aérotherme est équipé d'une batterie de chauffe, celle-ci peut être dans le cas le plus simple, électrique; ce qui occasionne un bilan thermique peu économique. Une batterie eau chaude peut alimenter l'aérotherme et cette eau chaude peut être produite par tout générateur ou chaudière à haute performance: chaudière à condensation, pompe à chaleur… L'aérotherme gaz est un aérotherme qui intègre directement un brûleur et évite ainsi l'inter médiation de l'eau chaude. Même placé en hauteur, il se comporte comme une chaudière en chauffant directement l'air. L'aérotherme est dans ce cas alimenté par une canalisation de gaz. La combustion peut être ainsi optimisée ainsi que le rendement, on parle alors d'aérotherme à gaz modulant, d'aérotherme à condensation gaz, etc.

Air ambiant

L'air ambiant représente l'air du volume occupé avec ses caractéristiques déterminant le confort thermique: température, humidité, qualité d'air (poussières, pollution) et courants d'air. L'air ambiant c'est l'air chauffé à 19°C ou l'air climatisé à 24°C dans des conditions de confort apprécié par les occupants. Conditions ambiances et air ambiant sont similaires en génie climatique et dans la réglementation thermique En parallèle, on parle d'air extérieur, ou d'air neuf. La notion d'air recyclé existent également dans le conditionnement d'air et en ventilation.

Air conditionné

L'air conditionné est un terme désignant une atmosphère contrôlée et traitée pour obtenir un degré de confort optimum pour les utilisateurs. C'est un synonyme du mot climatisation.

Air frais

Lorsque l'on parle de ventilation dans la construction,l'air frais représente l'air extérieur nécessaire aux besoins hygiénique des occupants et au renouvellement d'air pour la pérennité de la construction elle-même (pour éviter les traces d'humidité par exemple). L'air frais est également nécessaire à la ventilation d'une chaufferie ou pour une chaudière dont le combustible nécessite un air comburant.

Air neuf

Air extérieur introduit à l'intérieur des logements par des dispositifs adaptés (fenêtre, grille, entrée d'air statique ou motorisée…).

Air vicié

C'est un air qui a déjà « servi », pollué la plupart du temps et qui à l'origine était considéré comme air frais. L'air peut être vicié par la pollution due à l'occupation des personnes, exemple l'air frais passant par le séjour occupé. C'est un air dit à pollution non spécifique, car il peut encore servir et transiter vers les salles d'eau, où l'air devient à pollution spécifique et ne peut plus être recyclé. Il doit être extrait à l'extérieur par la VMC ou par tout autre système d'extraction d'air.

Ampère

L'ampère est l'unité de mesure du courant électrique ou de l'intensité. Le symbole est [A].

B

Batterie d'eau chaude

Échangeur de chaleur constitué par un tube métallique muni d'ailettes dans lequel circule le fluide destiné à réchauffer l'air.

Besoins thermiques

Les besoins thermiques représentent les déperditions de chauffage. Ils s'obtiennent par calcul des déperditions surfaciques plus les déperditions linéiques et plus les déperditions par renouvellement d'air (pertes thermiques pour réchauffer l'air neuf extérieur). Une fois les besoins thermiques calculés et exprimés en Watt, l'ingénieur ou le technicien d'étude détermine les corps de chauffe des émetteurs. Que ceux-ci de type radiateur, plancher chauffant, panneaux rayonnant, ventilo-convecteur, ou CTA. Avec des bâtiments de plus en plus isolés thermiquement, les besoins thermiques sont de plus en plus faibles. Par contre les déperditions par renouvellement d'air ont des débit minimums à réchauffer et ne peuvent se réduire. Seule possibilité: récupérer la chaleur de l'extraction d'air pour réchauffer l'air neuf entrant. C'est le cas de centrale d'air neuf double-flux avec récupérateur d'énergie.

Brûleur

Un brûleur est l'élément mécanique permettant la production de chaleur en assurant un mélange entre un combustible gaz ou fioul, avec de l'air comburant chargé d'oxygène, produisant ainsi une combustion. Le mélange nécessite le meilleur réglage pour que le rendement de combustion soit maximum et que la combustion soit parfaite (pas d'imbrûlés, …).

BTU

Le British Thermal Unit ou BTU est une unité d'énergie frigorifique très utilisée dans les pays anglosaxons et en asie. Le BTU équivaut à 1055 Joules ou 252 calories. Cette mesure désigne la puissance des appareil de climatisation de petite puissance (inférieur à 30 kW). Conversion: si on parle d'énergie 1 BTU=0,252 kcal ou 1 kcal=3,968 BTU. Si on parle de puissance 1 BTU/h= 0,298 W soit 1 W =3,415 BTU/h, comme 1 CV =736 W on obtient 736 W = 1 CV = 2513 BTU/h Pour convertir une puissance en BTU/h et obtenir la puissance en Watt, unité légale, il suffit de diviser la puissance en BTU par 3415 pour obtenir la puissance en kW. Exemple un climatiseur de 9000 BTU est un climatiseur de 2.6 kW.

C

Calfeutrement

Garnissage d'un espace étroit (joint, fente, pourtour d'huisserie, etc.) avec un matériau compressible, étanche et/ou isolant.

Calorie

La calorie, de symbole (cal), est une unité de mesure d'une quantité de chaleur. La calorie est la quantité de chaleur nécessaire pour élever de 1°C la température de 1 gramme d'eau de 14,5 à 15,5°C sous la pression atmosphérique normale. La calorie est le plus souvent exprimée en kilocalorie (Kcal). L'unité de mesure « Calorie » doit son nom au latin calor (chaleur). Son unité de mesure inverse est la frigorie (fg). Sa valeur est de 4,185 Joule qui est l'unité de chaleur officielle et normative. En génie climatique la puissance d'une chaudière ou d'un générateur ou d'un émetteur, s'exprime en Kcal/h ou en Watt (unité officielle).

Calorifuge

Les tubes sont revêtus d'un isolant thermique assurant le calorifuge soit la limitation des déperditions de chaleur. La tuyauterie calorifugée est indispensable pour limiter les pertes de chaleur en ligne.

Chaleur

Joule(J), calorie (cal), frigorie, BTU Comme pour le travail, le Joule est l'unité de mesure de chaleur, la chaleur étant elle aussi un mode de transfert de l'énergie. La calorie est la quantité de chaleur nécessaire pour élever de 1°C la température de 1 gramme d'eau de 14,5 à 15,5°C sous la pression atmosphérique normale. La calorie est le plus souvent exprimée en kilocalorie (Kcal). La frigorie est l'unité de mesure inverse de la calorie. Dans le système de mesure anglo-saxon, la mesure de de quantité de chaleur est exprimé en BTU (British thermal Unit). C'est la quantité de chaleur nécessaire pour accroître la température d'un degré Fahrenheit d'une masse de 1 livre (pound) d'eau, soit une masse de 0,4535924 kg. 1 BTU = 1055,06 J.

Chaudière

Une chaudière est un générateur de chaleur qui généralement permet de chauffer l'eau à la demande pour le sanitaire ou de chauffer un circuit de chauffage.

Chaudière à condensation

La chaudière à condensation ou HPE est une chaudière à très haut rendement, qui permet une récupération d'énergie (chaleur latente) au niveau des fumées.

Chaudière fioul

Chaudière utilisant le fioul ou FOD (autrement appelé fioul domestique). Le fioul étant stocké dans une cuve fioul alimentant un brûleur fioul. Il existe des chaudières fioul à condensation, qui sont l'adjonction d'une chaudière fioul à haut rendement et d'un récupérateur de chaleur sur les fumées. Ce sont à l'heure actuelle les chaudières fioul qui ont les rendements les plus importants.

Chaudière gaz

Une chaudière gaz est une chaudière utilisant le gaz comme combustible, gaz naturel, propane voire butane. Selon leur disposition, on trouvera des chaudières gaz au sol dont la puissance calorifique est plus élevée que les chaudières murales disposées la plupart du temps dans une cuisine ou salle de bain. La chaudière gaz est dite à simple ou double service selon le cas où la chaudière produit du chauffage ou du chauffage et de l'eau chaude sanitaire. La chaudière gaz la plus économique est la chaudière gaz à condensation. La récupération de l'énergie des fumées, permet à la chaudière gaz d'atteindre des rendements jusqu'à 107%. Plus le régime d'eau chaude est à basse température (< 50°) plus la chaudière gaz à condensation donne un rendement élevé. Les économies d'énergie sont encore plus importantes avec une chaudière gaz associée à une énergie renouvelable comme le solaire thermique et la pompe à chaleur (PAC en relève de chaudière ou chaudière gaz hybride).

Chaudière poly-combustibles

La chaudière polycombustible est une chaudière biomasse qui fonctionne au bois ou à ses nombreux dérivés biomasse avec des taux d'humidité très variables. Ce type de chaudière est utilisée en milieu rural et périurbain et elle permet de brûler tous les bois, la sciure, les copeaux, les plaquettes, les déchets bois, les céréales, .. Les rendements de combustion en sont pas excellents cependant la chaudière poly-combustibles permet une large récupération de déchets bois et un recyclage carbone des plus intéressants.

Chauffage au fioul

Le chauffage au fioul est un mode de chauffage utilisant l'énergie fioul. A partir d'une citerne fioul, le combustible fioul alimente un générateur dit chaudière fioul qui lui-même transmet sa chaleur à un circuit de chauffage alimentant des radiateurs ou tout autre émetteur. Le chauffage pour les habitations fournit un régime de chauffage généralement inférieur à 90°/70°C. De plus en plus, pour des raisons d'économies d'énergie, on tend vers des générateur fioul à basse température, et des chaudières fioul à condensation.

Chauffage au gaz

Le chauffage au gaz est un mode de chauffage utilisant l'énergie gaz, soit le gaz naturel la plupart du temps en réseau urbain, ou gaz stocké dit GPL (gaz de pétrole liquéfié) que sont le propane et le butane. A noter que le propane peut être lui-même distribué en réseau dans des ensembles immobiliers. Le chauffage gaz comme le chauffage fioul alimente des circuits de chauffage et d'eau chaude sanitaire, à partir d'une chaudière gaz, standard, à basse température, à haut rendement, ou à condensation.

Chauffage d'appoint

Le chauffage d'appoint est un complément de chauffage soit intégré en chaufferie soit intégré dans la pièce à chauffer (convecteur électrique d'appoint).

Chauffage électrique

Le chauffage électrique est un mode de chauffage utilisant l'énergie électrique. Soit directement par convecteur, panneau rayonnant électrique, plancher chauffant électrique, plafond rayonnant électrique, soit par un réseau de distribution d'eau chaude alimenté par une chaudière électrique, soit plus généralement par une pompe à chaleur.

Chauffage gaz propane

Le chauffage gaz propane est un mode de chauffage utilisant l'énergie gaz propane. Le gaz propane est un GPL ou Gaz de Pétrole Liquéfié, hydrocarbure saturé, incolore, tiré du pétrole brut et du gaz naturel. Le chauffage gaz propane est idéal comme combustible stockable car il ne gèle pas lors de températures très basses (jusqu'à - 44 °C) et il peut facilement être stocké en extérieur dans une citerne. Le chauffage au gaz propane est une solution de chauffage intéressante de par les rendements élevés obtenus notamment avec les chaudières gaz à condensation (rendement > à 100%). Il se « marie » très bien avec la mixité des énergies renouvelables comme le solaire ou la pompe à chaleur. En site isolé, le chauffage gaz propane demeure une des meilleures solutions de confort économique, sans lui ôter ses avantages sur le plan environnemental (peu d'émissions de soufre, de poussières, …).

Chauffage propane

Le chauffage propane est un chauffage à eau chaude utilisant le combustible gaz propane. Qu'est-ce que le propane ? Le propane est un GPL (Gaz de Pétrole Liquéfié). C'est un hydrocarbure saturé, incolore, liquéfiable à pression relativement faible, gazeux, tiré du pétrole brut et du gaz naturel. Pourquoi choisir comme chauffage le propane? Il est idéal comme combustible puisqu'il ne gèle pas lors de températures très basses. À l'inverse du butane qui ne se vaporise pas en dessous de 0°C, le propane peut facilement être stocké en extérieur dans une citerne puisque, même en hiver, il reste à l'état gazeux (- 44 °C). Le propane permet entre autre les usages de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire avec des rendements élevés (chauffage propane à condensation). Le chauffage propane est souvent comparé également au chauffage fioul car les deux solutions de chauffage utilisent un stockage d'énergie particulièrement intéressant en site isolé, non desservi par un réseau. L'avantage du chauffage propane dans ce parallèle réside dans sa combustion beaucoup plus propre et son rendement de combustion plus élevé.

Clapet anti-retour

Autorise la circulation d'un fluide dans un seul sens.

Climatisation réversible

Le terme climatisation réversible désigne un équipement qui peut indifféremment rafraîchir ou chauffer un local pour le climatiser. La climatisation réversible utilise le principe de la pompe à chaleur en inversant le cycle de compression/détente qui permet de transférer des calories d'un point à un autre d'un circuit frigorifique. On utilise très souvent ce terme pour désigner l'action de climatisation produite par un climatiseur split-system réversible.

Climatiseur

Un climatiseur est un appareil de climatisation servant à maintenir l'air d'une salle, d'une pièce ou d'une enceinte fermée dans des conditions de température et d'humidité requise. En général, climatiseur est le terme associé à un appareil produisant du froid et également du chaud dans le cas d'un climatiseur réversible.

Climatiseur gainable

Un climatiseur gainable est un climatiseur split-system dont l'unité intérieure est prévue pour être installée avec un réseau de conduits de distribution d'air. Ce type de climatiseur présente l'avantage d'être invisible et plus silencieux mais nécessite des travaux plus complexes pour son installation.

Climatiseur mural

Un climatiseur mural est un climatiseur split-system dont l'unité intérieure de dimension très compacte est prévue pour être fixée en haut d'un mur, à une hauteur de 2,30 m environ. C'est le type de climatiseur le plus courant dans l'habitat individuel. Le principal avantage d'un climatiseur mural est d'être très compact et très efficace, sans nécessiter de travaux importants pour sa pose.

Condensation

C'est le passage de l'état gazeux à l'état liquide. Ce changement d'état s'obtient en cédant de la chaleur. Par exemple: La vapeur devant liquide en cédant de la chaleur.

Condensats

Les condensats sont les écoulements d'eau résultant de la condensation de la vapeur d'eau contenue dans l'air lorsqu'il passe dans un échangeur froid. La production de condensats par un climatiseur est un phénomène inévitable. Sur certains modèles de climatiseur mobile les condensats sont vaporisés dans l'air chaud rejeté par le climatiseur. Les condensats sont utilisés dans une chaudière à condensation pour récupérer une bonne part des calories qui s'échappent dans les fumées de combustion.

Convection

Mouvement des fluides, comme par exemple l'air, provoqué par leur différence de température.

D

Débit d'air

Le débit d'air est la quantité d'air que peut traiter un appareil. Le débit d'air d'un climatiseur ou d'un ventilateur est en général indiqué en m3/h.

DeltaT - ΔT

C'est une dénomination professionnelle de chauffagistes ou climaticiens utilisée principalement pour des calculs techniques comme les calcul de puissances thermique et autre. Le delta T (ΔT) représente la différence de deux températures. On parle également de ΔP (différence de pressions), …

Détendeur

Permet de réduire la pression d'un fluide ou d'un gaz d'un réseau (en amont) à la pression souhaitée dans une installation (en aval).

Disjoncteur

Le disjoncteur isole électriquement et protège les différents circuits électriques d'une habitation, par exemple contre les surintensités. À la différence du fusible, le disjoncteur est ré-enclenchable.

E

Effet de serre

Phénomène naturel de rétention du rayonnement infra-rouge dans l'atmosphère terrestre. Il a pour conséquence l'existence sur terre d'une température favorable au développement de la vie. L'augmentation de la concentration atmosphérique des gaz qui le provoque, issus des activités humaines, est l'une des origines d'un réchauffement qui pourrait bouleverser les climats de la planète.

Energies fossiles

Désigne les énergies produites à partir de composés géologiques fossiles. Ces composés sont pour la plupart issus de la décomposition sédimentaire de matières organiques. Ils sont principalement composés de molécules à base de carbone. Les composés fossiles les plus utilités sont les hydrocarbures, le gaz naturel et le charbon. Formés d'atomes de carbone et d' hydrogène, les hydrocarbures comprennent le pétrole et ses dérivés (fuel ou fioul, gaz de pétrole liquéfié ou GPL, gaz propane, gaz butane). Le gaz naturel (essentiellement du méthane) est l'énergie fossile ayant la meilleure efficacité énergétique du marché. Le charbon est l'énergie fossile qui a été la plus utilisée avant l'exploitation des gisements d'hydrocarbures et de gaz naturel. L'uranium utilisé dans les centrales nucléaires est considéré comme une énergie fossile car il est issu naturellement des couches géologiques.

F

Fluide caloporteur

Un fluide caloporteur est un liquide utilisé pour transporter de la chaleur d'un point à un autre.

FOD - Fioul Domestique

Le fioul domestique ou FOD pour Fuel Oil Domestique issu du raffinage du pétrole est très proche du gazole. Il s'agit d'un combustible classé dans les ressources énergétiques dites « fossiles », composé d'un mélange d'hydrocarbures, d'additifs et de colorants.

Fonte

Alliage de fer et de carbone dont la teneur en carbone est généralement supérieure à 2,5%, obtenu dans les hauts fourneaux par le traitement des minerais de fer au moyen de coke métallurgique (fusion de réductrice). Tuyaux de fonte.

Fumées

Les fumées sont le résultat des produits de combustion d'un combustible avec de l'air comburant. Les fumées se présentent sous forme de particules et de gaz brulés et imbrûlés. Elles contiennent de la vapeur d'eau qui lorsqu'elle se condense libère de la chaleur latente. Cette récupération de chaleur des fumées s'effectue dans des chaudières à condensation (fioul ou gaz) ou des récupérateurs de chaleur. D'une manière générale les fumées se trouvent canalisées dans un conduit de fumées. Les caractéristiques d'un conduit de fumée se situent au niveau de sa sécurité (résistance au feu et aux condensations), au niveau de son étanchéité (vis-à-vis de l'environnement extérieur), et de sa durabilité (qui tient compte de sa résistance mécanique et de la qualité des matériaux employés). Le conduit de fumées est réalisé avec des matériaux résistants aux températures élevées et aux produits de la combustion qui peuvent être agressif. A titre d'exemple, le soufre présent dans les produits de combustion en contact avec de l'eau de condensation provoque de l'acide sulfurique. D'où les conduits en inox utilisés dans les conduits de fumées pour chaudière à condensation, notamment les chaudières à condensation fioul. Les conduits de fumées propres aux chaudières à condensation gaz présente moins ce type de problème

Fusible

Fusible protège toute liaison électrique contre une augmentation accidentelle du courant, il interrompt donc le courant en cas de défaut (surcharge) électrique.

G

Gainable

C'est un système où le climatiseur ou le déshumidificateur est raccordé à un réseau de gaines de diffusion d'air.

Gaz butane

Gaz de pétrole liquéfié de formule chimique (C4H10) , commercialisé en bouteille ou en citerne.

Gaz de ville

Le gaz distribué en ville est du gaz naturel tout simplement composé essentiellement de méthane. Cette expression gaz de ville est encore employée et l'amalgame est classique avec le gaz naturel.

Gaz propane

C'est un Gaz de pétrole liquéfié (GPL) de formule chimique (C3H8), distribué en bouteille ou en citerne ou réseau local.

Générateur

En matière de chauffage ou de climatisation, un générateur est un appareil qui convertit l'énergie qu'on lui apporte pour l'alimenter en énergie thermique ou frigorifique pour les besoins d'une installation. Cette énergie peut être de l'énergie électrique, énergie fossile ou énergie renouvelable (énergie solaire, géothermie, etc.), le générateur étant la chaudière, la pompe à chaleur, le capteur solaire etc.

Gicleur

C'est un organe essentiel d'un brûleur fioul. Il calibre le débit du combustible en adéquation avec la chaudière et permet d'obtenir un angle de pulvérisation désiré (30°, 45° , 60° …) pour répartir les gouttelettes de fioul à l'intérieur du cône de pulvérisation (longueur de la flamme).

GN - Gaz Naturel

Le gaz naturel provient de la transformation lente de micro-organismes (animaux et végétaux microscopiques) qui constituent le plancton. Ces organismes, déposés au fond des océans en bordure des continents, se sont lentement incorporés aux sédiments pour constituer la roche-mère. Recouverts sans cesse de nouveaux dépôts, à l'abri de l'oxygène et de la lumière, ils se sont enfoncés dans la terre, avant de connaître des migrations qui les ont conduits vers des pièges où ils se sont accumulés et transformés en méthane.

H

Humidificateur

En dessous de 40 % d'HR (Humidité relative), l'air est trop sec, l'atmosphère n'est pas confortable. La respiration devient souvent difficile, notre peau se dessèche et nous risquons d'avoir des irritations. La gorge se dessèche la nuit, les lèvres sont irritées et les jeunes enfants peuvent avoir du mal à respirer. Un air trop sec peut également favoriser l'électricité statique, les meubles en bois, les parquets, les planchers peuvent se fissurer… Il existe 3 types d'humidificateurs : * Humidificateurs à vapeur chaude ou tiède (ou douce) Ces humidificateurs évaporent de l'eau en la chauffant puis refroidissant avant sa sortie pour éviter les risques de brûlures. L'avantage de ce traitement est que la vapeur diffusée est douce et saine, sans bactérie, virus ou champignon. * Humidificateurs à vapeur froide ou évaporation Ces humidificateurs forcent l'évaporation d'eau dans l'air grâce à un ventilateur qui envoie de l'air à travers un écran humide et poreux. * Humidificateurs à ultrasons L'humidificateur à ultrasons provoque l'évaporation de l'eau en générant de microscopiques bulles de vapeur d'eau ionisée négativement. Grâce aux ions négatifs, l'air est purifié par précipitation des polluants en suspension. Ces appareils sont particulièrement silencieux.

Humidité

Le taux d'humidité relative idéal pour le confort des êtres humains doit normalement être compris entre 45 et 65 %. Un taux d'humidité de 100% correspond à la valeur maximale de vapeur d'eau que l'air peut contenir avant condensation. Cette valeur dépend de la pression et de la température. Il y aura plus de vapeur d'eau dans l'air au niveau de la mer qu'en montagne à la même température. Au-dessous de 45 % , notre peau et nos muqueuses se dessèchent et nous ressentons souvent des irritations, la respiration peut devenir difficile. Au-dessus de 65 % d'humidité dans notre environnement, les voies respiratoires ne se dessèchent plus, les acariens et moisissures prolifèrent et les transferts thermiques entre le corps et l'air augmentent. C'est la raison pour laquelle il faut plus de chaleur pour se sentir bien dans un environnement humide que sec, ce qui se traduit par une facture de chauffage plus importante. Les occupants de logements humides souffrent souvent de quintes de toux, d'allergies respiratoires et cutanées et de migraines. Les déshumidificateurs permettent de maîtriser le degré d'humidité pour créer une atmosphère saine et agréable. Les humidificateurs permettent de maintenir le confort respiratoire en cas d'atmosphère trop sèche.

Hygrométrie

L'hygrométrie est la caractéristique de l'air à transporter de la vapeur d'eau. L'hygrométrie s'exprime en pourcentage, 100% d'hygrométrie dans l'air correspondant au taux maximal au-delà duquel l'air ne peut plus absorber d'humidité et où se manifeste le phénomène de condensation. Le taux d'hygrométrie de l'air est variable en fonction de la température de l'air et de sa pression.

I

Inertie thermique

L'inertie thermique est la capacité physique d'un matériau à conserver sa température. L'inertie thermique d'un bâtiment est recherchée afin de minimiser les apports thermiques à lui apporter pour maintenir une température constante. L'inertie thermique est importante pour assurer une ambiance climatique confortable pour ses occupants. Un bâtiment à forte inertie thermique équilibrera sa température en accumulant le jour, la chaleur qu'il restituera la nuit pour assurer une température moyenne. Les matériaux à forte inertie thermique sont utilisés pour accumuler la chaleur ou la fraîcheur (radiateur à accumulation, radiateur à inertie thermique, isolants à forte densité, briques réfractaires, etc).

Inverter

Un climatiseur ou une pompe à chaleur inverter est un appareil qui dispose d'un système de régulation en continu de la puissance du compresseur en fonction de la température demandée. L'Inverter améliore le COP, et donc augmente les économies. Contrairement à un système fonctionnant en tout ou rien, c'est-à-dire à 100% de sa puissance à chaque enclenchement, la technologie Inverter permet de ne solliciter que 20-30% de la capacité de la pompe si telle est la puissance nécessaire.

Ioniseur

Un ioniseur d'air est un appareil produisant en grande quantité des ion négatifs dans l'air ambiant afin de le débarrasser des molécules et micro-particules polluantes chargées positivement en suspension.

IP - Indice de Protection

L'indice de protection ou IP est un standard international de la commission électrotechnique internationale relatif à l'étanchéité paru pour la première fois en 1989. Il est repris par la norme européenne EN 605293. Cet indice classe le niveau de protection qu'offre un matériel aux intrusions de corps solides et liquides. Le format de l'indice, donné par la norme CEI 60529, est IP xy où x et y sont deux chiffres et/ou une lettre. Les chiffres indiquent la conformité avec les conditions. Le 1er chiffre indique la protection contre la poussière, le 2ème chiffre la protection contre l'intrusion d'eau. Lors-qu'aucun critère n'est rencontré, le chiffre peut être remplacé par la lettre X.

Isolation thermique

L'isolation thermique représente la protection thermique ou « le manteau thermique» qui protège la maison contre le froid. L'isolation thermique par l'extérieur ou par l'intérieur crée un rempart intérieur/extérieur des flux sortants autrement dits déperditions de chaleur. L'isolation thermique est le premier acte en termes de sauvegarde de l'énergie, quelle que soit l'origine de celle-ci.

J
 
K

kWh - KiloWatt-heure

Unité de mesure pour le travail d'une force ou pour une quantité d'énergie.

L
 
M

Manodétendeur

Dispositif qui permet de réduire et de maîtriser la pression d'un fluide ou gaz comprimé.

N
 
O
 
P

Panneau rayonnant

Un panneau rayonnant est un radiateur qui fonctionne en émettant de la chaleur par sa surface frontale. Une plaque de résistance transmet sa chaleur sous forme de rayonnement infrarouge à travers une façade ajourée ou une plaque de verre. La surface résistante chauffée à basse température émet son rayonnement en chauffant directement les objets, les parois ou les personnes. Il existe aussi des panneaux rayonnants de grandes dimensions sous forme de dalles résistantes posées au plafond ou sur les murs de la pièce à chauffer. Le plafond rayonnant est une application très prisée pour fournir une chaleur douce et uniforme dans une pièce venant d'en haut comme celle du soleil.

Plafond rayonnant

Le plafond rayonnant est une application de chauffage permettant la transmission de la chaleur et/ou de la fraîcheur uniformément par le plafond. Il faut distinguer deux sortes de plafond rayonnant: le plafond rayonnant à eau à basse température pour chauffage et rafraîchissement et le plafond rayonnant électrique destiné uniquement au chauffage. Le plafond rayonnant à eau est une application permettant de climatiser finement et sans remous d'air. Il est en général utilisé avec un système de pompe à chaleur réversible pour assurer une température agréable été comme hiver. Le plafond rayonnant électrique peut être composé de dalles de sous-plafond chauffantes ou de plaques revêtues de plâtre.

Pont thermique

Un pont thermique est une partie de l'enveloppe d'un bâtiment, zone ponctuelle ou linéaire, où la résistance thermique, par ailleurs uniforme, est affaiblie et présente une moindre résistance au passage du flux thermique, offrant à la chaleur un moyen de passage plus facile. Les ponts thermiques peuvent représenter 40% des fuites de chaleur du bâtiment et créer des point de condensation propices aux moisissures en cas de ventilation insuffisante.

Puissance de chauffage

La puissance de chauffage est l'énergie nécessaire pour assurer une température de consigne et de confort dans la pièce ou le bâtiment à chauffer. Elle s'exprime en Watt (W). Le watt étant l'unité qui a remplacé la kilocalorie par heure (Kcal/h). La puissance de chauffage dépend d'un calcul de besoins ou de déperditions (pertes thermiques à combattre pour créer l'équilibre de chauffage dans la pièce considérée). Elle se calcule dans les conditions extrêmes à partir de la température extérieure de base ; données de calcul connues pour chaque ville. Exemple, à Lyon, cette température débute à –10°C.

Purificateur

Un purificateur d'air est un appareil permettant de filtrer et assainir l'air ambiant. Il force l'air à se purifier en retenant les particules, germes microbiens, acariens, pollens, poussières et odeurs au moyen d'un filtre HEPA et/ou d'un filtre à charbon actif et éventuellement d'un ioniseur destiné à produire des ion négatifs qui, losrqu'ils entrent en contact avec des particules polluantes les précipitent en se combinant avec leurs liaisons atomiques positives.

Q
 
R

R407C

Présent dans les climatiseurs et pompe à chaleur, il permet par l'échange l'échange thermique entre l'intérieur à climatiser et l'extérieur. Le R407C est un fluide frigorigène qui a été développé (sans chlore qui a une action néfaste sur la couche d'ozone) comme solution de transition pour faire face à l'interdiction d'emploi des CFC (R22…) et les remplacer par des fluides moins nocifs pour la couche d'ozone. Ce n'est pas un fluide pur (azéotrope), c'est à dire qu'il est composé de plusieurs fluides pour obtenir sa température de changement d'état. C'est un HFC (Hydro Fluoro Carbones). On l'utilise principalement dans les petits systèmes de climatisation domestique (climatiseurs split-system).

R410A

Le R410A est un fluide frigorigène HFC (Hydro Fluoro Carbones) qui présente de meilleures qualités physiques que le R407C. C'est un fluide pur, c'est à dire que ce n'est pas un mélange d'autres fluides. Les HFC remplacent maintenant les CFC qui étaient très nocifs pour la couche d'ozone. On l'utilise pour toutes sortes d'applications de climatisation et de réfrigération (pompe à chaleur, climatiseur, etc.).

Rayonnement infrarouge

Le rayonnement infrarouge est un rayonnement invisible à l'œil humain qui permet le transport de chaleur vers les surfaces exposées. Les photons composant cette lumière infrarouge transmettent leur énergie aux objets exposés au rayonnement en provoquant l'agitation de leurs atomes (chaleur).

Régulation

La régulation est un système automatique qui permet de maintenir une consigne, température de chauffage par exemple, quelles que soient les perturbations : ouvertures de fenêtres, changements de température extérieure … Que ce soit en chauffage ou en climatisation, la régulation de température est essentielle au confort des individus ou d'un processus industriel (exemple régulation d'une climatisation d'un data-center). En s'adaptant à l'occupation des locaux, la régulation réalise des économies d'énergie en abaissant par exemple le point de consigne, en programmant des températures d'inoccupation prolongée, du hors gel…

Régulation programmable

La régulation programmation associe la régulation pour contrôler une donnée physique comme la température intérieure d'une pièce par exemple, avec une fonction de programmation impliquant, selon les heures, jours ou scénarios, des modes confort, inoccupation et hors gel.

S

Sonde d'ambiance

La régulation module la température de la chaudière en fonction des informations qu'elle reçoit des différentes sondes et des besoins de confort programmés, mais ne contrôle pas le résultat, c'est-à-dire la température ambiante. Pour cela, il existe deux solutions : Installer sur tous les radiateurs un robinet thermostatique qui limite la température émise. Installer une sonde d'ambiance dans une partie neutre de la maison (hors ensoleillement, sans courant d'air et loin d'un radiateur). Cette sonde est reliée à la régulation et la corrige en fonction de la température ambiante réelle.

T

Thermostat

Un thermostat est un boîtier compact assurant la régulation de température. On parle de thermostat d'ambiance, de thermostat de chaudière, de thermostat antigel, … Il est à la fois capteur, régulateur et actionneur et peut agir directement sur l'organe de chauffe.

U
 
V

Vantail

Partie mobile (ouvrante) de la fenêtre.

Ventilateur centrifuge

Un ventilateur centrifuge est un ventilateur dont la technologie de la roue et de la volute lui permet d'avoir de la pression disponible pour vaincre les pertes de charge d'un réseau aéraulique. Par comparaison, les ventilateurs hélicoïdes (en forme d'hélice) sont de conception telle que leur capacité de pression est moindre ; nous retrouverons des ventilateurs centrifuges dans les installation de VMC, dans les centrales de traitement d'air neuf, les installations de désenfumage, …

Ventilation

La ventilation dans un bâtiment permet le renouvellement et l'assainissement de l'air intérieur d'un local ou d'une construction. Le but est d'apporter suffisamment d'air frais ou d'air neuf hygiénique nécessaire aux individus et indispensable à la respiration du bâti. Deux types de ventilation existent : la ventilation naturelle et la ventilation mécanique.

Ventilo-convecteur

Un ventilo-convecteur est un appareil de traitement d'air destiné au refroidissement ou au chauffage de l'air qui le traverse. L'énergie thermique est apportée au ventilo-convecteur par un fluide (eau ou fluide frigorigène) ou par effet Joule (électricité). L'air porté à la température voulue est soit soufflé directement dans le local à climatiser soit par l'intermédiaire d'un conduit ou d'un réseau de distribution d'air. Très performants les ventilo-convecteurs sont simples d'installation et permettent une régulation fine et indépendante des conditions ambiantes des locaux desservis.

Ventouse

La ventouse permet d'économiser la réfection (en rénovation) ou la mise en place (en neuf) d'un conduit de cheminée en inox. Elle est composée de deux tubes concentriques débouchant directement vers l'extérieur en toiture(ventouse verticale) ou au travers d'un mur (ventouse horizontale). Le premier introduit l'air nécessaire à la combustion, le second évacue les gaz de combustion.

W
 
X
 
Y
 
Z